Réduire les risques liés à l'usage principalement d'alcool (et autres assuétudes)

Difficile constat - à l'éclairage d'enquêtes et de nombreux témoignages de jeunes - la consommation d'alcool abusive est une problématique importante chez les jeunes !

Notre Groupement de jeunesse, " Excepté Jeunes " a souhaité apporter une réponse positive sous forme d'une démarche préventive et pédagogique particulière.
L'objectif principal de cette action est de responsabiliser les jeunes aux dangers liés aux consommations abusives.

Pas de morale, pas de jugements, " juste " une prise de conscience et la diffusion d'information - à l'aide des outils pédagogiques et didactiques (voir photos ci-dessous) - basée sur le dialogue.
Pas question de faire de la répression mais de sensibiliser les jeunes via une information la plus appropriée.

L'équipe d'Excepté Jeunes se rend donc sur les Campus universitaires et des Hautes écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles et sur tous les autres lieux festifs.
Depuis 2011, ce programme - soutenu par le Gouvernement Fédération de la Wallonie-Bruxelles - tente d'informer et de sensibiliser au mieux les jeunes et plus particulièrement les étudiants (le milieu estudiantin étant davantage propice aux consommations abusives)

Sur les Campus estudiantins l'objectif principal de notre démarche de prévention s'opère dès la rentrée académique à la veille des baptêmes, bleusailles et autres grandes fêtes estudiantines (St-Nicolas, St-V ... )

Constats inquiétants ...

Une récente enquête du CRIOC menée pour la Fondation Rodin, révèle des résultats préoccupants.

En 2005, 2196 jeunes belges âgés de 10 à 17 ans ont été interviewés sur leur consommation d'alcool. 40% des jeunes déclarent consommer des boissons alcoolisées. Plus de garçons (45%) que de filles (36%) boivent de l'alcool et davantage de néerlandophones (44%) que de francophones (36%). Une autre forte tendance révélée par cette étude, concerne le type d'alcool consommé : 70% des jeunes boivent de la bière, 49% des " alcopops ". Le goût sucré et fruité de ces boissons appelées aussi "ready to drink" ou "breezers", encourage les jeunes à consommer de l'alcool. La consommation d'alcool chez les jeunes est très souvent associée à la notion de fête. La quantité de verres bus est presque deux fois plus importante le week-end qu'en semaine.

Très inquiétant : selon l'OMS, l'alcool reste Les jeunes sont d'importants consommateurs de boissons alcoolisées - surtout bière et autres produits de type " alcopops ". Les filles ne sont pas en reste même si elles en consomment dans une moindre proportion. la première cause de mortalité chez les 15-24 ans !

Le slogan d'une récente campagne de l'IBSR, "Accidents du week-end : toujours plus d'une victime", insiste sur le fait que les accidents du week-end touchent, bien entendu, toutes les personnes qui sont directement impliquées, mais également leurs proches, leurs amis, etc. Bref, tout l'entourage est aussi concerné, ce qui, hélas, accentue encore la portée négative de tels drames humains.

Pendant les trois nuits de week-end, on constate que 33 % des conducteurs impliqués dans un accident grave ont entre 18 et 24 ans et 32 % entre 25 et 34 ans. 85 % d'entre eux sont des hommes.

CAMPUS TOUR PREVENTION

Parcours cuistax en lunettes alcovision

CRASH TEST

Voiture tonneau

Le parcours du bourré : des lunettes spéciales simulent les effets de l'alcool sur la vision

Désincarcération d'un véhicule par les Pompiers

L'alcotest : pour aider à conscientiser et rentrer clean après la fête !

Opération Sauvetage pendant les fêtes de Wallonie

...

Safe Jam : un outil efficace pour lutter contre la consommation de drogues et d'alcool en milieu festif

...